Fédération de Recherche Environnement et Société | Università di Corsica / CNRS / INRA
Actions  |
1. Faculté Mondiale de l’eau

Cette Action repose sur un réseau de chercheurs à l’international travaillant sur le concept de l’eau comme bien commun.

 

Opération 1 : Les chemins de l’eau

Le programme scientifique proposé se définit par un questionnement commun sur le rôle central de l’eau en Méditerranée à propos de l’organisation et de l’appropriation des espaces. La démarche vise à dépasser l’habituel dualisme entre nature et culture et met l’accent sur les représentations collectives et notamment l’analyse des savoirs locaux.

Le projet se fixe comme objectif la réalisation d’un Atlas numérique autour de l’eau, véritable travail d’inventaire historique et linguistique. L’espace laboratoire sera celui du territoire élargi de Bonifacio, étudié depuis plusieurs années par l’Université de Corse. Dans cette zone seront collectées les données relatives au bien commun qu’est l’eau. Elles seront structurées grâce à un SIG et serviront de données "test" pour la mise au point d’outils d’aide à la décision.

Cinq thèmes sont impliqués dans cette opération :

  •  Savoirs locaux et patrimonialisation de l’eau
  •  Les usages économiques de l’eau et les perceptions de l’eau comme bien commun
  •  Les modalités de gestion juridique de l’eau
  •  Les ressources naturelles
  •  Modélisation de données spatiales

 

Opération 2 : La gestion juridique des zones humides

Les études menées dans le cadre de cette opération concerneront les étangs, lagunes et mares temporaires. Une perspective de valorisation est envisageable auprès de collectivités locales, notamment dans l’élaboration de leurs Plans Locaux d’Urbanisme (PLU, ancien POS).

 

Opération 3 : Approche environnementale et culturelle de la ressource en eau

L’objectif de l’opération 3 est de développer une base de données spatialisée permettant de mettre en relation les toponymes avec les caractéristiques environnementales du milieu et plus particulièrement l’eau.

L’étude portera dans un premier temps sur les zones ateliers suivantes :

  •  Matra,
  •  Corte et ses trois sources,
  •  Le bassin versant du Tavignanu,
  •  Les Agriates. La méthodologie, une fois mise au point et validée, pourra être ensuite appliquée à l’ensemble de l’île.

Les données recueillies seront regroupées au sein d’un SIG. Ainsi se croiseront la dimension culturelle par le biais de l’anthropologie et la dimension environnementale, avec des paramètres tels que l’hydrobiologie, l’hydrogéologie, la chimie, la géologie, la géophysique, la pédologie ou encore la végétation.

De cette manière, des liens Eau / Anthropologie apparaîtront peut être, apportant un éclairage nouveau sur l’histoire de l’île.

Page mise à jour le 17/05/2019 par BERNARDINI LAURA