Logo du site
Fédération de Recherche Environnement et Société | Università di Corsica / CNRS / INRAE
Appui à la Recherche  |

Avant-projets

Etude des pathogènes des populations corses anciennes

Objectifs de recherche :

Ce projet est construit en deux axes de recherche, en synergie. Le premier axe vise à développer des approches de type paléomicrobiologie/paléopathologie appliquées à des restes anciens issus de sites archéologiques corses . Le second axe consiste à recontextualiser ces espaces d’étude à travers une approche historique et anthropologique fondée sur une étude in situ (archéologie) et par le biais de l’analyse de sources écrites et orales postérieures.

Problématique sociétale :

L’objectif sera de tenter d’éclairer l’histoire de l’occupation humaine de ces territoires d’investigations paléomicrobiologiques et paléopathologiques en faisant dialoguer les expertises croisées fondées sur des corpus et des approches complémentaires. Au-delà de l’analyse in situ, il convient de retracer les évolutions historiques de ces espaces, de mesurer l’impact sur les sociétés dans sa profondeur temporelle des évènements « infectieux », d’établir des liens de causalité ou non avec des bouleversements d’occupation des territoires, avec les pulsations de la démographie historique insulaire.

 


Capacité de Prise de Décision dans l’Incertitude sous Stress Dépassé ou Mal Géré
Objectifs de recherche :
L’objectif de cette recherche serait donc de concevoir puis tester un système d’entraînement dédié à des personnes soumises à du stress lors de leurs activités professionnelles. Cette méthode viserait à améliorer la capacité de prise de décision dans l’incertitude sous stress dépassé ou mal géré des opérationnels.
Problématique sociétale :

Des professionnels comme les pompiers ou les chirurgiens ont ceci en commun de souvent pratiquer leur métier dans des conditions générant un grand stress. La prise de la bonne décision au bon moment s’avère être primordiale pour ces professionnels car elle peut avoir des conséquences directes sur la santé et même la vie d’autres individus ou sur le milieu environnant.


INNOV'Agrumes 2.0
Objectifs de recherche :

INNOV’Agrumes 2.0 est un projet avant tout participatif, multi-acteurs de la filière Agrumes de Corse, déployant les nouvelles technologies du numériques tant pour travailler avec la filière (outils web collaboratifs) que pour conduire des recherches (acquisition de données). Il fait suite au projet FEDER Innov’Agrumes qui a lancé les bases d’un projet participatif au sein d’une filière organisée « agrumes de Corse ». Cette filière d’excellence principalement basée en plaine orientale doit son succès à la qualité du travail fourni par les agrumiculteurs en lien avec les organismes de développement et de la recherche, à un fruit emblématique avec une forte typicité, la « Clémentine de Corse » et à un label de qualité, l’IGP. Maintenir cette qualité et cette typicité est un des enjeux pour les prochaines années, dans un contexte de changement climatique. Fort du succès de la clémentine, la filière prône pour la maitrise des nouvelles surfaces de plantations, en augmentation ces dernières années. Un des moyens d’y parvenir est de diversifier avec d’autres agrumes de qualités à des périodes creuses en termes de production d’agrumes en Corse.

 

Problématique sociétale :

Impact du participatif et de la diversification sur une filière structurée autour d’un idéotype, la Clémentine de Corse.

 


Changements climatiques en Corse : caractérisation, impacts, adaptation
Objectifs de recherche :
La Méditerranée occidentale en général et la Corse en particulier sont parmi les   régions au monde les plus potentiellement impactées par le changement climatique dans un futur proche. Déjà clairement détectable sur le territoire (+1°C en température moyenne annuelle à Bastia en 30 ans), l’ampleur future des perturbations climatiques demeure encore très difficile à prévoir sur le moyen à long terme. Néanmoins, les risques associés aux changements climatiques, bien qu’encore peu prévisibles dans le détail, vont devenir croissants. Face à cet impératif de gestion du risque et à ces incertitudes, les territoires doivent actionner dès aujourd’hui différents leviers d’adaptation leur permettant de reconnaitre et d’appréhender les vulnérabilités au changement climatique afin de s’en protéger et d’anticiper en développant leur capacité de résilience.

A l’échelle d’un territoire insulaire complexe comme la Corse le changement climatique est susceptible d’affecter tous les aspects de la vie et tous les milieux naturels. Parmi les plus gros enjeux socio-économiques figurent la disponibilité de l’eau, l’alimentation, la santé, la biodiversité, la qualité des milieux naturels, les zones côtières, la montagne.

Face à un problème aussi rapidement évolutif que le problème climatique, il existe en Corse un besoin très fort de surveillance et de vigilance face à des risques mal établis. Cela nécessite de mieux comprendre la dimension systémique, et donc interdisciplinaire, des évolutions en cours. Une région à la topographie aigue, à l’occupation démographique disparate, et à l’hydroclimatologie contrastée constitue un milieu hétérogène et vouloir décrire son évolution prospective demeure une question complexe. Les réponses possibles dépendent de bases de données plus facilement interconnectées, de définitions d’indicateurs adaptés et multiples, qui permettent de mieux rendre visible et de mieux comprendre les dynamiques multiples associées au changement climatique régional. Il est par exemple, nécessaire de mieux estimer la vulnérabilité des territoires, en utilisant la modélisation, la mise en images (cartes, schémas conceptuels, frises-trajectoires), ainsi qu’une mise en récits de ces informations allant des récits historiques jusqu’aux savoirs et perceptions des usagers et acteurs de terrain.

Ainsi plusieurs exemples d’axes inter/trans disciplinaires pouvant être développés à moyen terme peuvent être proposés :

Connaitre la résilience carbone du territoire à partir de données indirectes comme l’évolution prospective du couvert végétal et la Water Use Efficiency (hydro+geog+bio).

Fournir un bilan hydrologique précis de la Corse et appréhender l’évolution de la disponibilité de l’eau l’impact du changement climatique sur le taux d’évaporation (hydro+bio+éco+agro).

Appréhender l’impact climatique sur l’hydrologie des hot-spots de biodiversité comme les hydrosystèmes insulaires (lagunes, mares temporaires) (éco+hydro+santé).

Reconstitution des trajectoires environnementales et prospectives adaptatives des territoires (histo+hydro+éco).

Anthropisation des hydro-écosystèmes côtiers et contraintes climatiques (éco+hydro+socio+géo+juri).

Restauration hydro-écologique en contexte de changement climatique (hydro+éco+socio+geo).

Water-Energy-Food Security Nexus insulaire (éco+agro+hydro+socio+géo+juri).

Intercomparaison des strategies de resilience climatique des territoires insulaires à l’échelle méditerranéenne (RETI)

Problématique sociétale :

Sécurisation des ressources en eau stratégiques (eau potable), qualité des milieux, adaptation des productions agricoles, résilience environnementale (sols, hydro-écosystèmes, forêts, …), biodiversité, modification physique du littoral, bilan carbone, économie des ressources, instruments juridiques d’adaptation au changement climatique, transition énergétique, one Health, acqua Nostra 2050


Communs et diversité

Objectifs de recherche :

Le projet "communs et diversité" suppose d'abord de définir la communauté (humanité, groupes plus réduits, générations futures…). Il envisagera ensuite la gouvernance des communs de manière interdisciplinaire en recherchant la manière dont les outils juridiques (droit de propriété notamment) peuvent être adaptés à la réalité des communs.  

Problématique sociétale :

Penser les communs nécessite de concilier le désir d’égalité humaine avec la réalité de la diversité humaine.

Page mise à jour le 15/06/2021 par GRANDJEAN-KRUSLIN DOMINIQUE