Logo du site
Fédération de Recherche Environnement et Société | Università di Corsica / CNRS / INRAE
Présentation  |

Présentation

Créée en 2008 par convention tripartite entre le CNRS, l’UCPP et l’INRA, la FRES est rattachée principalement à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (INSHS).

La FRES a pour objectif de soutenir et de susciter des initiatives de recherches interdisciplinaires.

Elle se compose aujourd’hui de six Unités de Recherche, en lien constant avec divers partenaires locaux et internationaux dont l’Office de l’Environnement de la Corse (OEC) et l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).

? UMR SPE (Sciences pour l’Environnement)

?UMR LISA (Lieux, Identités, eSpaces, Activités)

?Equipe de Recherche BIOSCOPE

?EMRJ (Equipe Méditerranéenne de Recherche juridique)

?UR INRAE LRDE (Laboratoire de Recherche sur le Développement de l’Elevage)

?UR INRAE AGAP (Amélioration génétique et Adaptation des Plantes méditerranéennes et Tropicales) section Corse de l’UMR AGAP.

Hébergée au sein de l’UCPP , la FRES dispose d’une responsable administrative titulaire de son poste d’assistant ingénieur et d’un ingénieur de recherche contractuel (recruté depuis janvier 2020). Le recrutement par l’INRAE d’un ingénieur de recherche affecté à la FRES pour 3 ans est en attente de la signature de l’avenant renouvelant la convention (CNRS, UCPP et INRAE) pour 2018-2022.

De 2018 à 2020 la Fédération a ouvert de nouveaux chantiers tout en prolongeant les acquis théoriques et en valorisant les résultats obtenus. L’articulation des notions de patrimoine naturel, de changement et de bien commun demeure le moteur principal qui donne à la FRES son unité et confirme son utilité dans la politique de recherche de l’Université de Corse.

5 axes thématiques :

Axe 1 : Change. Observatoire des changements climatiques (G. Pergent UMR SPE)

Analyses comparées de l’impact du changement climatique sur les écosystèmes insulaires côtiers et d’altitude, étude comparative des capacités de captation et de réduction du carbone en Corse et dans les autres îles méditerranéennes, gestion écologique des aires marines

Axe 2 : Phénomènes migratoires (AM. Luciani EMRJ)

Mise en perspective des effets sur la biodiversité des dérèglements biologiques produits par les espèces invasives végétales et animales, avec la complexité des mutations éthiques, juridiques, socio-politiques et comportementales produites par les migrations humaines forcées.

Axe 3 : Relations humain / animal (F. Charrier INRAE)

Observatoire de l’impact des changements environnementaux sur la santé humaine et animale et prise en compte de nouveaux paradigmes dans la relation entre espèces.

Axe 4 : Ecosystèmes et lieux du commun (F. Albertini UMR LISA)

Recherches sur l’interaction des écosystèmes, l’adaptabilité des équilibres naturels et culturels et les moyens de leur sauvegarde : comment réconcilier nature et société grâce à l’union des arts et des sciences, comment penser autrement les mutations grâce à une reconnaissance des savoirs anciens, comment redonner sens à la notion de commun pour une nouvelle éthique environnementale.

Axe 5 : Patrimoine matériaux et habitat (T. Barboni UMR SPE)

Recherches interdisciplinaires sur les perspectives de valorisation des matériaux locaux issus des ressources naturelles et domestiques à destination de l’industrie et de l’artisanat, en interrogeant les modes de relation durable entre temps et lieu afin de respecter la diversité des patrimoines bâtis et des territoires.

Page mise à jour le 02/10/2020 par ALBERTINI JOHANNE